Comment participer au développement durable ?

Le progrès technologique impacte d’une manière négative sur notre environnement et les ressources que chacun utilise. Et actuellement, les actions des hommes mettent en péril l’équilibre naturel de notre planète et des futures générations. C’est pourquoi, nous devons participer au développement durable, par exemple, par la protection de la faune.

Le développement, en quoi ça consiste ?

Le développement durable, nous concerne tous. Il s’agit d’un outil pour répondre aux besoins du présent sans mettre dans une situation critique la capacité des générations futures à pourvoir à ses propres besoins. Pour y parvenir, il est urgent et important, compte tenu des situations actuelles, que chacun y participe à son niveau. Le développement durable se fonde sur quatre principes. Tout d’abord, il nécessite la solidarité à tous les niveaux, entre les nations, les peuples, les générations… et cela, dans le but de redistribuer d’une manière équitable les ressources de la terre, tout en évitant leur gaspillage.

Ensuite, la participation de chacun, à son niveau commence par la mise en œuvre des projets durables. Dans tous les cas, pour éviter les éventuels risques catastrophiques ou environnementaux, il faut que les parties prenantes soient unanimes sur les décisions prises. Puisque, nous sommes tous concernés, nous sommes alors obligés de réparer les dégâts que nous causons ou que nous aurons pu causer dans le futur.

La contribution efficace au développement durable.

Depuis des années, des initiatives comme le développement du commerce équitable, la création des quartiers durables… ont été prises. Mais pour contribuer à notre niveau d’une manière personnelle et efficace au développement durable, nous devons changer notre vision du monde et notre courant de pensée ou encore notre comportement. Vous trouvez ici des exemples d’actions simples à mettre en place, par l’achat des produits localement et peu transformés ou certifiés par un label écologique, par le tri des déchets, par l’utilisation des ampoules à faibles consommations, par l’utilisation des équipements électrique de la classe A, synonyme de l’efficacité énergétique…

La participation au développement durable, par la protection de la faune.

Dans certains pays, pour assurer la pérennité de la ressource, un certain quota sur l’utilisation de la source a été fixé par espèces. Cette limite est modifiée par an, et concerne par exemple la pêche et la chasse aux gros gibiers. Cette exploitation, contingentée de la faune, nécessite l’enregistrement des captures des chasseurs et pêcheurs pour effectuer le suivi adéquat de la récolte.

Les dangers qui menacent notre environnement.