L’impact environnemental de l’agriculture biologique

L’agriculture figure parmi les secteurs les plus essentiels à la survie et au développement d’un pays. Grâce à l’amélioration des techniques utilisés dans ce milieu, les agriculteurs modernes peuvent produire plus et surtout beaucoup plus facilement. Les méthodes utilisées peuvent, cependant, se faire au détriment de l’environnement. Agriculture chimique ou encore OGM (Organisme Génétiquement Modifié) sont par ailleurs des termes qui sont très populaires en ce moment. Découvrir les avantages de l’agriculture biologique sur l’environnement est par conséquent indispensable.

Au niveau de l’eau, de l’air et du sol

L’eau est le pilier de l’agriculture qu’il s’agisse des exploitations en agriculture biologique ou encore conventionnelle. L’avantage avec l’agriculture biologique est justement la préservation de la qualité et de la pureté de l’eau. De manière générale, la pollution de l’eau est due, notamment, au lessivage pour ce qui est de l’azote. Cela provient, notamment, de la minéralisation ou encore de la fertilisation utilisée pour les matières organiques du sol. Pour l’agriculture biologique, vous n’utiliserez pas d’azote minéral.

Pour ce qui est de la qualité de l’air, sachez, également, que l’agriculture biologique est plus intéressante à cause de la réduction de l’émission des gaz à effet de serre. Cela est, notamment, dû au fait que cette méthode ne nécessite pas l’utilisation abusive des pesticides ainsi que des produits particulièrement polluants.

La qualité du sol est, également, préservée avec ce type d’agriculture. En effet, les matières organiques utilisées pour l’agriculture biologique sont beaucoup plus importantes contrairement à l’agriculture conventionnelle.

Des produits de meilleure qualité

Consommer des légumes et des fruits chaque jour sont recommandés pour rester en bonne santé. L’agriculture biologique est, particulièrement, idéale dans ce sens. Cette méthode permet, en effet, d’avoir des produits de meilleurs gouts et de meilleure qualité. Sachez par ailleurs que les légumes et fruits qui sont certifiés « bio » sont beaucoup plus sains et par conséquent plus chers dans les supermarchés. Cela est dû au fait que les produits issus de ce type de culture n’ont pas subi de forçage chimique par les engrais ainsi que les pesticides durant leur développement.

Contrairement aux OGM, la production agricole issue de ce type d’agriculture murit naturellement, mais prend quant à eux beaucoup plus de temps pour le processus.

Les agriculteurs devront, cependant, respecter les règles et techniques dans le milieu afin de pouvoir jouir de cette certification.

Dans le même but, les produits bio doivent être consommés aussi rapidement que possible pour pouvoir apprécier pleinement leurs goûts.

Recyclage et rotation des cultures

Opter pour l’agriculture biologique peut, également, être idéale en matière de recyclage. En effet, les matières organiques considérées comme des déchets peuvent être recyclés pour devenir des engrais biologiques, particulièrement, appréciés pour ce type d’agriculture. Cela évitera, par ailleurs, d’utiliser des engrais qui contiennent des engrais chimiques.

La rotation des cultures est, également, possible avec ce type d’agriculture. Le but est de préserver la fertilisation du sol et permettre aux agriculteurs de produire toute l’année.

Sachez par ailleurs que l’agriculture biologique contribue fortement à la préservation et le bien-être de la biodiversité ainsi que la protection de toutes les ressources naturelles.

Les produits chimiques sont, généralement, prohibés pour ce type d’agriculture. Sachez, cependant, que bon nombre d’engrais et de pesticides sont admis en phytosanitaires biologique. L’utilisation du cuivre ainsi que de la bouillie bordelaise en sont des exemples parfaits. Ces derniers devront dans tous les cas être d’origine naturelle pour être validé.

En ce moment, divers normes et labels doivent être suivis par les agriculteurs qui souhaitent passer du conventionnel à la méthode biologique.

Une période de conversion de 3 ans devra cependant être respecté pour être validé en tant que telle.

Guide sur la technologie photovoltaique
Comment assurer une agriculture durable ?