Quels sont les métiers de l’agriculture ?

L’agriculture et les produits agricoles sont des secteurs-clés de l’économie française, mais de nombreux professionnels font encore défaut.  Le Salon de l’Agriculture accueille chaque année plus de 600 000 visiteurs et environ 1 000 exposants venus de toute la France. Si vous ajoutez environ 35 000 professionnels participant à ce voyage, l’événement deviendra le plus grand salon agricole du pays.

Une pratique évolue

Parmi tous les professionnels de longue date dans les métiers de l’agriculture, beaucoup sont des travailleurs indépendants. Bien que le nombre d’exploitations soit en baisse constante, des milliers d’exploitations sont reprises chaque année. Dans les prochaines années, la moitié des fermes devra être vendue. Afin d’assurer leur installation, de nombreux jeunes agriculteurs choisissent de s’unir. Il s’agit de la plupart des jeunes agriculteurs qui bénéficient d’une aide à l’installation. Il est recommandé d’acquérir une expérience professionnelle avant de commencer la gestion des opérations.

En effet, afin d’augmenter leurs revenus, de nombreux agriculteurs développent leur activité en produisant et en vendant la production agricole ou en louant des cabanes. Certains se tournent vers de nouvelles pratiques, comme vendre directement aux consommateurs ou se tourner vers l’agriculture biologique. En plus, sachant qu’il faut deux fois plus de travailleurs pour se convertir à une ferme biologique et devrait créer des opportunités d’emploi. Logiciels de gestion de troupeau, robots, drones chargés de surveiller les cultures. Ainsi, l’agriculture connectée a un impact croissant sur la production agricole, et de nouvelles demandes sont apparues dans le secteur du conseil.

Le secteur agricole recrute même en difficulté

Toutes les exploitations agricoles françaises produisent plus de 75 milliards d’euros de la production agricole. En fait, la France est la première productrice européenne depuis 10 ans. Cependant, le secteur connaît de réelles difficultés et les résultats financiers des agriculteurs sont en baisse, notamment dans les activités d’élevage agricole. Toutefois, un quart des chefs d’exploitation ont déclaré vouloir embaucher, ce qui a entraîné le recrutement de nombreux employés permanents chaque année. En raison du manque de candidats qualifiés, certains postes sont difficiles à combler. En particulier, les opérateurs et mécaniciens de machines agricoles, les agents d’élevage de bovins et de porcs, les agents de cultures et les responsables, en particulier dans le maraîchage et le jardinage, ainsi que les viticulteurs polyvalents, sont très demandés.

Dans les activités de service, certains briefings sont également très attendus. C’est le cas des techniciens de machines agricoles que les constructeurs de machines et les entreprises de travaux agricoles tentent de recruter. De même, les vendeurs ayant une expertise en agronomie ou en matériel agricole devraient avoir une carrière réussie dans les activités de vente et de conseil de fournitures agricoles ou de machines agricoles. Environ 12 % des activités agricoles sont exercées par des travailleurs saisonniers.

Les grands métiers et les grands acteurs

La production agricole attache toutes les grandes cultures biologiques ainsi que des cultures plus spécialisées dont l’arboriculture, la viticulture, l’horticulture. En effet, les productions animales, y compris tous les types d’élevage agricole, seront regroupés autour des filières porcine, ovine et bovine, caprine et piscicole, qu’elles soient laitières ou carnées. Ainsi, dans ces deux secteurs principaux, on constate que les professions sont différentes, comme les agriculteurs dans les exploitations agricoles, les chefs de culture, les ouvriers et opérateurs de machines agricoles, les éleveurs et agents d’élevage, et même toutes ces industries.

De plus, transformation et vente (viande, lait, fruits, légumes, vin), du troisième CAP agricole deux ans plus tard, au Bac professionnel agricole, divers BTS agricoles après deux ans, à l’école d’agronomie et d’ingénieur agronome cinq ans plus tard, les compétences de tous niveaux sont les bienvenues. Veuillez noter aussi que certains cours peuvent choisir des programmes en alternance. C’est un bon moyen de passer de la pratique à la théorie tout en finançant vos études.

Comment suivre les dernières tendances du moment ?
Qu’est-ce que la motoculture ?