Quels sont les différents types de câbles et connectiques ?

connectiques

Pour établir des lignes de transmission, il faut disposer des câbles et des connecteurs. Par « ligne de transmission », il faut entendre un assemblage de conducteurs de signaux électriques ou électromagnétiques, partant d’un point d’émission vers un point de destination.

Généralité technique

Afin de mettre au point des relations physiques entre une multitude d’ordinateurs, il est possible d’établir une liaison entre ceux-ci par le biais de câbles (câble SDI, paire torsadée, câble HD SDI, coaxiaux Numériques HD-SDI, etc.) ou à travers des ondes électromagnétiques. Si le réseau d’ordinateurs utilise des ondes électromagnétiques, dans ce cas, celui-ci est désigné sous le vocal « Wirelles fidelity » ou « Wi-Fi ».

En effet, l’utilisation de câbles devrait tenir en compte certaines conditionnalités techniques, à savoir la possibilité d’établissement de relation multidirectionnelle entre les ordinateurs, la distance entre les diverses stations informatiques et le débit du transfert d’informations dans le réseau utilisé. Cette dernière condition est surtout dépendante de la nature des informations à échanger.
Pour obtenir des informations fiables et des produits de bonne qualité, vous pouvez aller sur tesca-groupe.com. Des détails vous seront offerts.

Le câble coaxial

Le câble coaxial a été inventé par Olivier Heaviside en 1880. Et c’est Herman Affel qui l’a modernisé en 1931. Ce type de câble est surtout dédié aux liaisons de point à point. Ce genre de liaison est caractérisé par l’existence d’un point d’émission vers un autre point de réception pour la même information. Le câble coaxial est utilisé dans les transferts de données analogiques ou numériques à haute ou basse fréquence. Il est donc convenable pour les diffusions HD numériques. Pratiquement, le débit dans la configuration de ce type de câble s’établit entre 100 Mbits/s à 1 000 Mbits/s. Mais, le câble coaxial permet aussi d’établir des relations de multipoint, c’est-à-dire des liaisons avec plusieurs points de réception. Cependant, le débit peut descendre à 100 Mbits/s dans cette configuration de multipoint. Pourtant il est possible de multiplier le signal qui circule dans le câble en utilisant des raccords de type « T ».

Il faut bien savoir que si vous voulez transmettre ou échanger des signaux en large bande, il est préférable d’utiliser un câble coaxial de 75 ohm. Ce dernier est également très pratique pour les liaisons HD-SDI. Et, si le signal reste en bande de base, un câble coaxial de 50 ohm suffit pour faire le tour.

La paire torsadée

Le fondement technique de la paire torsadée a vu le jour dans les transferts téléphoniques et télégraphiques. Ce type de câble est le plus convenable pour les réseaux Ethernet dans leurs diverses versions (10BASE2, 10BASE5, etc.). En effet, il admet deux types. Le premier type de paire torsadée est non blindé (UTP). Tandis que le second type est caractérisé par les paires torsadées blindées ou STP. Ce dernier type s’avère être le meilleur parmi les deux car il octroie un transfert d’informations plus rapide en raison de ses deux fils plus une masse puisque le blindage est fabriqué avec du métal. Ainsi, le type STP demeure insensible aux nuisances extérieures qui peuvent perturber le bon transfert des données.

En fait, les paires torsadées possèdent différentes caractéristiques. Il y a les paires torsadées dotées d’un débit de 1 Kbits/s sur une distance de 5 Km, et il existe celles qui ont un débit de 10 à 100 Mbits/s sur une longueur de 100 mètres.

Si vous optez pour une paire torsadée UTP, mieux vaut prendre un connecteur avec une prise RJ-45 de huit broches à 4 paires. Dans le cas où vous avez choisi une paire torsadée STP, se munir d’un connecteur déjà installé par défaut s’avère être plus préférable.

La fibre optique

Si la liaison est de très longue distance, il est plus préférable d’utiliser une fibre optique. Cette dernière est un câble particulier, capable de transformer les données en faisceau lumineux. D’où la qualification « optique ». Historiquement, la première utilisation de la fibre optique a commencé vers le début des années 1950 suite à l’invention du fibroscope par Abraham van Heel et Harold Hopkins. Cet outil a permis un transfert d’image par le biais d’une série de fibres en verre. À l’époque, cet appareil fut spécifiquement mobilisé dans l’observation de l’intérieur du corps humain et dans l’inspection des soudures aéronautiques.

En effet, le niveau d’erreur de ce type de câble est seulement d’une erreur sur un milliard de transmissions. De plus, sa largeur de bande s’élève au-delà de 500 MHz. À cet effet, la fibre optique peut transporter un très grand volume d’informations et de données. C’est pour cette raison qu’elle est utilisée dans les réseaux à haut débit, comme dans les liaisons de télécommunication entre pays, voire entre les continents. Cependant, les liaisons par fibre optique sont unidirectionnelles. Ainsi, l’établissement de deux supports différents et distinctifs est nécessaire pour obtenir une liaison bidirectionnelle avec une fibre optique.

Astuces pour trouver les meilleurs serveurs minecraft
Gestion des interventions de maintenance : trouver une application d’optimisation