Pourquoi effectuer un audit informatique pour votre PME ?

PME

À l’heure actuelle, la majorité des entreprises ont pour priorité l’intégration d’un système informatique dans la gestion exclusive de leurs activités. Il s’agit en réalité de l’une des conditions qui garantissent le bon fonctionnement et en même temps l’efficacité d’une boîte vis-à-vis de ses collaborateurs. Disposer d’un matériel fiable permet une productivité optimisée et une sécurité optimale des données. Toutefois, il est important de savoir manipuler aisément l’outil informatique afin que les erreurs soient évitées. Il en est ainsi des doubles saisies, de la confidentialité des données, et notamment le fait de pouvoir travailler à plusieurs sur un même dossier. Compte tenu de l’importance d’un tel outil dans une PME, il est crucial, voire indispensable d’effectuer régulièrement un audit informatique afin de garantir l’efficacité et la pertinence de tout le système information au sein d’une entreprise.

Protéger son système informatique

L’usure du matériel, les éventuelles fautes de paramétrages ou de modification des installations, sans oublier les mises à jour, etc. Ce sont autant des fonctionnalités cruciales pour une bonne gestion de l’entreprise. L’audit informatique se présente de ce fait comme une solution par excellence permettant de connaître l’état du système. Vous pourriez définir les points à améliorer ainsi que les faiblesses de ce dernier en agissant directement sur les ressources informatiques du système. C’est aussi le bon moment pour adapter le système aux besoins réels de l’entreprise. Cela dit, il est actuellement possible de trouver un prestataire fiable et expert en audit du système information pour PME en ligne. En quelques clics, vous pouvez disposer d’un service professionnel qui relèvera la performance de votre PME d’un cran. N’hésitez pas à visiter www.wandesk.fr pour avoir plus d’informations sur le sujet et notamment pour confier l’audit et le contrôle de votre société à un expert doté de tout le savoir-faire et de toutes les ressources informatiques nécessaires.

Les objectifs d’un audit informatique

Tout dépend largement de l’objectif que l’entreprise souhaite atteindre. L’objectif de l’audit va ainsi varier en fonction de celui-ci. Si l’entreprise souhaite faire un état des lieux de son datacenter, le but sera alors d’effectuer un inventaire du fonctionnement de chaque poste de travail, serveur, application et moyen de connexion. L’auditeur va par la suite identifier les règles que tous les utilisateurs doivent respecter en vue du bon fonctionnement du système. Si l’objectif de l’entreprise était par contre de mettre en place un système de sécurité préventif, ce professionnel va procéder à l’identification des failles relatives au système. La sécurité des données et celle de l’accès au réseau seront les principaux éléments audités. Il va ainsi identifier dans le parc informatique les défauts mêmes du système sans oublier les données à protéger au préalable. Un seuil de tolérance afférent aux disponibilités des données est aussi défini. Par ailleurs, si l’objectif de l’entreprise est tout simplement d’améliorer le système déjà en place, l’auditeur va définir les axes à améliorer. Des recommandations sur les éventuelles faiblesses constatées tenant compte des contraintes seront également émises. Le contrôle du système informatique permet en effet de mieux connaître son parc informatique. Il assure également à l’entreprise une mise à jour en termes de gestion des licences. C’est également un excellent moyen pour mettre en place ou bien pour découvrir les bons gestes en termes de SI. Grâce à ce moyen de contrôle, vous aurez l’assurance d’exploiter au maximum votre système tout en étant serein de disposer des bonnes procédures de maintenance et de dépannage en cas de problème.

Comment se déroule un audit ?

Avant tout, l’audit peut être fait par le dirigeant lui-même ou encore le responsable informatique de la société. Mais à défaut de temps, ou encore pour des raisons d’assurances, il est plus judicieux de recourir à un prestataire extérieur. L’avantage de ce dernier est de disposer d’un regard impartial et d’un nouveau point de vue contribuant nécessairement au bon fonctionnement de l’entreprise. C’est par ailleurs le meilleur moyen de disposer d’un diagnostic fiable et éclairé sur une situation bien définie. Dénicher les problèmes et les failles du système est essentiel à l’entreprise. C’est par le biais d’un point de vue objectif que cela peut se faire à bon escient. Les problèmes liés à la hiérarchie, aux diverses modes de communications pouvant éroder le diagnostic sont éliminés d’avance. Cela dit, l’audit varie d’une structure à une autre. Toutefois, il existe en général des étapes cruciales auxquels doit passer chaque audit. Il en est ainsi de la préparation qui consiste à définir l’objectif de la PME et le périmètre concerné par l’action. Ensuite, s’en suit le dressage d’un plan ou cartographie du système en vue d’y mettre en place une succession de tests. Enfin, un compte rendu détaillé des différents constats et conseils suivi de la présentation des résultats de l’audit sera fait. Les différents points pouvant faire l’objet d’un audit concernent principalement les différents moyens d’interconnexion d’un système. Parmi ceux-ci se trouvent par exemple le matériel, le système d’exploitation, les logiciels, quels qu’ils soient, les infrastructures réseau ou télécom. Il est aussi à savoir que l’audit informatique requiert la décortication du datacenter, des ressources informatiques et de tous les logiciels pouvant faire guise d’analyse.

Que gagne-t-on après l’audit ?

Les principaux avantages d’un tel procédé sont ceux de pouvoir avancer sans contraintes dans le monde actuel du digital et celui de l’informatique. Avant tout, il est clair que grâce à l’audit, l’entreprise peut connaître au mieux son système d’information. De ce fait, il est beaucoup plus apte à le gérer, à l’améliorer et à se protéger contre les éventuels problèmes pouvant nuire à ce système. L’enjeu est donc clair et simple, celui de choisir une structure qui permet d’effectuer l’audit. Il est vrai que s’occuper en interne de l’audit reste moins coûteux. Pourtant, faire appel à un prestataire externe apporte plus d’objectivité dans l’étude du cas de l’entreprise. Une fois l’audit terminé, le prestataire va transmettre un rapport détaillé comprenant un diagnostic des faits, des recommandations afférentes aux difficultés rencontrées et notamment un plan d’action pour les stratégies à adopter. Faire recours à un prestataire permet surtout un professionnalisme du résultat et l’assurance d’une amélioration du système existant. Certes, il est mandaté pour trouver le déclic qui fera augmenter la performance de l’entreprise. Puisque c’est son rôle, il est obligatoirement contraint de répondre à cette exigence.

L’utilité d’une assurance mobile en quelques lignes
Création, refonte et migration de site e-commerce