Comment récupérer des données perdues ?

récupérer des données perdues

Les données occupent aujourd’hui une place essentielle dans notre quotidien. Qu’il s’agisse de simples photos souvenirs, de documents sensibles ou d’autres fichiers, leur valeur est d’autant plus grande que bien les préserver constitue une priorité. Pourtant, malgré les différentes mesures mises en place, on n’en reste pas moins à l’abri d’une perte éventuelle de ces données. Fort heureusement, il existe de nombreux outils de récupération de données perdues, pour vous sortir de ces situations aussi frustrantes que préoccupantes.

Le mythe des « données perdues » enfin résolu

Les données numériques sont en général enregistrées pour une durée indéterminée, sur des unités de stockage. Il en existe de différentes sortes (disques durs, supports amovibles), chacun avec un mode de fonctionnement qui lui est propre. Lorsqu’ils subissent des dysfonctionnements logiques (logiciels), des dommages physiques (matériels) ou par inadvertance de la part de certains utilisateurs, certaines des données qu’ils contiennent peuvent simplement disparaitre, comme par enchantement.

Inaccessibles ? À l’évidence oui, puisqu’elles n’apparaissent nulle part (ni dans le dossier où elles devraient être ni dans la corbeille). Perdues ? Pas tout à fait. La « rémanence des données », ça vous parle ? Il s’agit d’un concept en informatique, qui stipule que des fichiers, même supprimés, sont toujours présents tant que l’espace disque qu’ils occupaient n’a pas été réécrit. Dans ce cas, ces informations n’ont en réalité pas disparu. Il est donc possible de récupérer des données perdues, tant que l’état physique du support de stockage le permet.

Reconnaitre le problème pour s’orienter vers la solution adaptée

Comme mentionné plus haut, les pertes de données peuvent résulter d’une cause d’ordre logique, physique ou humaine. Mais, comment distinguer l’une de l’autre ? Une petite phase de diagnostic s’impose !

Dans le cadre des problèmes d’ordres logiques, les signes peuvent se révéler très nombreux, le plus évocateur étant une disparition soudaine de certains fichiers (sans intervention humaine). Toutefois, la perte de données peut également résulter d’une erreur ou d’une négligence de l’utilisateur, comme :

  • la suppression accidentelle des fichiers ;
  • des dysfonctionnements du système d’exploitation (suite à une mise à jour ou une attaque virale par exemple).

Les problèmes mécaniques quant à eux, peuvent être reconnaissables par :

  • un bruit évocateur du disque dur qui semble anormal ;
  • la non-détection par votre système d’exploitation de l’unité de stockage (interne comme externe) ;
  • des arrêts fréquents de votre OS ;
  • etc.

Les différents systèmes d’exploitation (Windows, Mac OS et Linux) proposent d’ailleurs un utilitaire de gestion de disques. Ce dernier peut en effet, vous aider à réaliser un diagnostic de vos supports de stockage, de sorte à en détecter les éventuels dysfonctionnements. Une fois la cause de la perte de données identifiée, vous pouvez selon le cas, choisir l’une des méthodes adaptées.

Se servir d’un logiciel destiné à la récupération de données

Les logiciels de récupération de fichiers se révèleront utiles pour les pertes de données dont la cause est logicielle. Dans le doute, pensez à écarter toute panne mécanique due à la perte de vos données, car l’utilisation de ce type de logiciel le cas échéant ne fera qu’aggraver la situation.

Une opération simple et très facile à réaliser

Les logiciels de récupération de données sont très simples et faciles à utiliser. De nombreux logiciels (gratuits ou payants) sont disponibles à cet effet et offrent des résultats plutôt satisfaisants. L’opération est réalisée en quelques étapes :

  • une première analyse du support pour retrouver les fichiers supprimés ;
  • une prévisualisation des résultats de la recherche pour sélectionner les fichiers à récupérer ;
  • la restauration et la sauvegarde de ces données.

Utile, peu importe votre appareil et son système d’exploitation

Les outils de récupération de données perdues sont utiles sur tous types d’appareils, tant que ces derniers possèdent une unité de stockage. Il peut donc s’agir d’un appareil photo, d’un smartphone, d’un disque dur (interne comme externe) ou de n’importe quel autre disque amovible (carte SD, clé USB, etc).

Quelques recommandations d’usage

Dans le cas de l’utilisation d’un logiciel de récupération, une variante essentielle est à prendre en compte : l’installation de l’outil doit être réalisée sur une unité de stockage différente de celle concernée par la restauration des données. Cela est en effet très important et augmente de façon considérable les chances de réussite de l’opération. Aussi, pensez à vérifier que les fonctionnalités du logiciel de récupération de données que vous souhaitez exploiter, soient adaptées à votre situation (en l’occurrence l’unité de stockage à restaurer).

Et si les dommages subis sont d’ordres mécaniques ?

Matériel défectueux, dégâts thermiques, problèmes électroniques ou décalages des têtes de lecture, les sources de dommages matériels peuvent être nombreuses. Dans ce cas précis, il n’y a pas grand-chose que vous puissiez faire. En effet, la récupération des fichiers ne pourra être effectuée que suite à une réparation des dégâts mécaniques identifiés. Si ces derniers sont superficiels, se tourner vers un spécialiste de la maintenance serait une bonne solution. Par contre, lorsque les dégâts se montrent importants, il est préférable d’effectuer une récupération en « salle blanche ». Elle est opérée par des professionnels spécialisés dans la restauration de données. Ces derniers utilisent des techniques de pointe pour récupérer vos données perdues. Suite aux réparations effectuées, les informations qui s’y trouvent pourront être récupérées, grâce à un logiciel de récupération de données professionnel.


Les bonnes raisons d’adopter une solution Cloud
Comment bien protéger son réseau WIFI domestique ?