Comment bien choisir son logiciel de sauvegarde ?

logiciel de sauvegarde

Une perte de donnée accidentelle met les nerfs à rude épreuve tout autant qu’un tel incident nuit à la productivité, voire engendrer des pertes financières considérables pouvant faire couler une structure entière. Ainsi, pour s’en prémunir, autant jouer la carte de la prudence en s’équipant d’un logiciel de sauvegarde. Gros plan donc sur les détails à prendre considération pour mieux choisir sa solution logicielle.

Dresser un bilan de ses besoins réels en matière de sauvegarde

Dans un contexte où une entreprise est unique, il apparaît plus judicieux de se diriger vers une offre sur-mesure pouvant prendre en considération le caractère singulier de la structure. Mais avant de se pencher sur telle ou telle solution logicielle personnalisée, autant définir préalablement ses besoins. Cette étape revêt alors d’une importance cruciale au-delà du fait qu’elle peut être la plus longue et fastidieuse. Pour se faire, nombreux sont les détails auxquels doit se porter l’attention du chef d’entreprise, à savoir la composition de son parc informatique, le nombre de postes de travail au sein de sa société, le fait de disposer ou non d’un réseau local ou d’un serveur physique, etc. Il convient aussi de définir en amont la manière dont l’entreprise désire sauvegarder ses données informatiques : sauvegarde local, sauvegarde cloud, ou les deux en même temps. Suite à cela, le chef d’entreprise se doit de surcroît prévoir un plan de reprise d’activité dans l’éventualité où un sinistre susceptible de paralyser son entreprise surviendrait : comment réagir face au sinistre ? Comment restaurer les données ? Comment se remettre sur les bons rails ? 

Une fois ses besoins ainsi que ses exigences bien définies, il ne reste plus qu’à les comparer avec les offres disponibles sur le marché. Pour trouver les meilleurs logiciels de sauvegarde, on n’a qu’à se rendre sur www.logiciel-de-sauvegarde.fr.

Sur quels critères choisir un logiciel de sauvegarde ?

Plus concrètement, aucun logiciel de sauvegarde n’est pas parfait. À noter qu’un logiciel est jugé performant lorsque celui-ci répond parfaitement aux besoins et exigences de l’entreprise. Mais quoi qu’il en soit, définir le logiciel qui lui convient le mieux est loin d’être évident. C’est pourquoi, pour dénicher la perle rare, nombreux sont les critères sur lesquels soit se baser sa sélection. Parmi ces critères fondamentaux figurent notamment : l’ergonomie de l’interface ; la vitesse, l’automatisation ainsi que la qualité de la sauvegarde ; le niveau de sécurité proposé par le logiciel ainsi que son cryptage ; la compatibilité du logiciel avec le système d’exploitation du réseau de l’entreprise et avec le matériel utilisé ; la manière dont le logiciel compresse les données ; les solutions de restauration proposées ; le prix du logiciel ; etc.

N.B. Dans l’objectif de déterminer le budget qu’on doit allouer à la sauvegarde des données, on doit déterminer combien une éventuelle perte (partielle ou totale) de données coûterait à l’entreprise ; le montant (journalier, hebdomadaire ou mensuel) de la perte découlant de la défaillance du parc informatique ; etc.

Ne privilégier que les logiciels conformes au RGPD

Entrée en vigueur le 25 mai 2018, le RGPD ou Règlement général sur la protection des données est un texte règlementaire européen qui encadre rigoureusement le traitement des de données à caractère personnel de manière égalitaire sur tout le territoire de l’Union européenne. Il incombe alors aux chefs d’entreprise de faire en sorte à ce que les données récupérées, stockées et exploitées par son entreprise soient bien encryptées et protégées quitte à se voir infliger de lourdes sanctions. Cela étant dit, chaque entreprise concernée se doit de veiller à ce que le logiciel de sauvegarde pour lequel il souhaite opter soit bien conforme à ce nouveau règlement européen.

Solutions logicielles de gestion d’établissements de restauration
Guide de développement de sites Internet pour les néophytes