Travaux de calorifugeage : comment bénéficier d’une prime énergétique ?

Le calorifugeage est une méthode de protection de canalisation par isolation, qui pourrait vous mener vers une économie d’énergie incroyable. Vous l’avez compris, cette technique est un moyen facile pour baisser votre facture de chauffage. Toutefois, la rénovation exige des matériaux spécifiques, et des conditions sont exigées pour arriver à obtenir des bénéfices à grande échelle.

Focus sur les avantages du calorifugeage

Il est important de savoir que toutes les installations de chauffage et de la tuyauterie doivent être protégées des basses températures. Vu qu’en hiver, les risques de fuite de chaleur sont considérablement très élevés, faute d’équipements mal isolés. C’est la raison pour laquelle le calorifugeage est opportun. Ainsi, le but de son adoption est de placer les installations à l’abri des déperditions, via l’utilisation de matériaux isolants pour chaudière ou tuyaux. Conclusion ? Vous restez au chaud durant l’hiver, sans pour autant dépenser en source énergétique. Pour plus de motivation, sachant que l’isolation des fenêtres, combles et toiture empêche l’évasion de la chaleur vers l’extérieur, il est évident que vous n’êtes plus obligé d’élever la température du système de chauffage. Encore une fois, vous réaliserez une large économie sur les factures, que ce soit en électricité ou en gaz. Il en est de même concernant l’objectif du calorifugeage, procurer un confort thermique constamment, sans se soucier des factures. En se privant de cette technique, les canalisations mal isolées peuvent vous causer divers dommages. En effet, il est possible que le système d’arrivée d’eau cesse de fonctionner. Ou aussi, des fuites d’eau peuvent apparaître lors du dégel, des déformations de canalisations lors du gel, etc.

Les équipements et matériaux utiles pour le calorifugeage

Pour éviter les diverses déperditions énergétiques pendant l’hiver, une rénovation au niveau des installations doit être effectuée. Les concernés sont donc les tubes d’eau chaude et froide (protection contre la condensation), la tuyauterie, les équipements permettant la circulation des fluides caloporteurs (comme les chaudières), les réservoirs et les citernes. Par ailleurs, les matériaux isolants nécessaires au maintien de température constante sont les manchons isolants. Ils sont fabriqués avec des matières différentes telles que la mousse phénolique et synthétique, la laine de verre et les tubes de polystyrène. Pour plus de conseils en termes de choix d’isolant plus efficace, opter pour ceux qui sont épais pour une bonne protection des équipements. Cependant, tâchez à ce qu’ils soient ajustés au diamètre du tuyau.

Les aides financières disponibles

En effet, des collectivités, entreprises, voire même l’Etat, peuvent survenir à votre calorifugeage, vu que ce dernier est considéré comme contribution pour la limite des pertes calorifiques. Ainsi, plusieurs manières en termes d’amélioration de performance thermique de tuyauteries sont possibles. Pour presser tous les actionnaires à effectuer les travaux de rénovation, l’Etat a adopté de nombreux dispositifs et d’aides financières. Voici les bénéfices qu’apportent certaines subventions :

– Selon la norme NF EN 12828, le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) peut vous venir en aide, au cas où vous utiliseriez un isolant de classe supérieur ou égale à 3, lors des travaux. Cela équivaut à une déduction fiscale de 30% sur les dépenses de plus de milliers d’euros pour un seul individu, et le double pour un couple. Il se peut que les plafonds soient majorés de quelques centaines d’euros en cas de présence d’enfant ou de personne âgée (65 ans et plus).

– L’ANAH (agence nationale de l’habitat) peut offrir des subventions, si vous envisagez une production d’eau chaude sanitaire et une installation de chauffage.

– Avec les dispositifs CEE (Certificats d’Economies d’Energie) et la loi pour la croissance verte et la transition énergétique, il est parfaitement possible de faire supporter des organismes délégataires pour la rénovation des tuyaux d’un immeuble peut être intégralement.

Comment faire pour bénéficier de cette prime énergétique ?

Le mode général de ce financement dépend de la zone climatique et du patrimoine. Ensuite, en fonction des longueurs de la tuyauterie et des économies générées, le frais de cette prime énergétique peut couvrir jusqu’à 100 % du coût de réalisation des travaux. Aucun investissement n’est requis, car l’artisan paie comptant d’avance, et c’est lui qui perçoit directement la prime. Certains artisans ne disposent pas des fonds nécessaires à l’avance, ce qui accroît les risques de fraude. Ensuite, le réseau des partenaires vous permet de bénéficier des avantages de ces primes d’Etat comme le prévoit la loi. Finalement, ces travaux d’isolation peuvent débuter sans vote lors de l’assemblée des actionnaires de la copropriété. Il vous suffit de recommander ce projet au syndic. Vous savez déjà que l’isolation des fenêtres, des toits et des greniers peut empêcher la chaleur intérieure de s’accumuler à l’extérieur. Cela évite les déperditions de chaleur pendant l’hiver et n’a plus besoin d’augmenter la température du système de chauffage pour compenser. Cela vous fera économiser beaucoup de factures d’électricité ou de gaz. Enfin pour résumer, le calorifugeage vous permet de profiter au maximum un confort thermique en long terme sans dépenser d’énergie.

Qu’est-ce que la motoculture ?
Comment bien choisir son association ?