École d’optique : une formation fiable et professionnelle

École d'optique

En France, deux personnes sur trois portent des lunettes. En raison d’une baisse de la vue ou de la fatigue, les chiffres sont si importants que les professionnels de l’optique ne parviennent plus à couvrir la demande, notamment dans les zones rurales et les petites villes. Une activité toujours florissante et pérenne pour ceux qui veulent se lancer dans le domaine de l’optique. Mais comment y parvenir ? 

Différents termes à maîtriser !

Opticien

En général, c’est une personne qui travaille dans un magasin en tant que vendeur de lunettes et de lentilles de contact. L’opticien ne peut pas faire d’examen de vue, il se contente d’appliquer les recommandations du médecin ophtalmologiste. Il joue le rôle de conseiller de vente auprès des clients. Il faut le différencier de l’opticien-lunetier.

Ophtalmologue ou ophtalmologiste

C’est un médecin spécialiste de l’œil et de la vision. Il peut établir des diagnostics, fournir des prescriptions appropriées ainsi que des soins chirurgicaux. L’ophtalmologiste est un chirurgien du système de la vision et pour le devenir, il est nécessaire de suivre des études de médecine et d’obtenir un DES en ophtalmologie suivi d’un internat.

Optométriste

Appelé aussi opticien-optométriste, il est à mi-chemin entre les deux professionnels précédents. En effet, il peut réaliser des examens, détecter des défauts de vision et prescrire des lunettes et des lentilles, mais n’est pas un médecin qualifié. La prévention reste son domaine d’action et c’est l’optométriste qui décide de vous envoyer chez un ophtalmologiste ou un opticien en fonction de la gravité du problème.

Orthoptiste

L’orthoptiste est un professionnel paramédical qui travaille en collaboration avec d’autres professionnels de la santé. Il est chargé de détecter les troubles visuels, d’analyser les capacités visuelles et de réaliser des examens exploratoires. Le travail de l’orthoptiste consiste à rééduquer et à corriger les déficiences visuelles des patients. Vous trouverez plus d’informations auprès d’une école d’optique

Qu’est-ce qu’une école d’optique ? 

Il s’agit d’écoles spécialisées qui proposent une formation optique, permettant aux étudiants de se former dans plusieurs branches du secteur. Du baccalauréat au bac+5, de l’opticien à l’ingénieur en optique industrielle, la formation n’est pas très longue et permet d’entrer rapidement dans la vie active. Le programme d’une école d’optique est le suivant :

BTS opticien-lunetier 

C’est un diplôme de niveau bac+2 qui est obligatoire pour pouvoir travailler dans un magasin.

Licence professionnelle

Elle donne accès à différents types de diplômes de niveau bac+3 à savoir :

– Licence pro en optique professionnelle pour devenir optométriste

– Licence gestion des organisations spécialisation responsable de magasin d’optique

– Bachelor Manager en optique

– Bachelor Lunetier-Créateur

Bachelor science de la vision

– Titre de responsable en réfraction et équipement optique

– CQP opti-vision

MBA stratégies commerciales et marketing optique et santé : un diplôme de niveau bac+5 

Il existe également des certificats : 

– Certificat de Capacité d’Orthoptiste qui s’acquiert au bout de trois ans et permet de devenir orthoptiste

– Certificat de Qualification Professionnelle qui s’acquiert également au bout de trois et propose deux options : technique et commerce ou opti-vision. Ce certificat est nécessaire si vous souhaitez devenir responsable de magasin.

Les débouchés d’une formation en optique

Lorsque l’on parle de formation optique, on fait souvent référence au métier d’opticien, bien qu’il existe plusieurs autres métiers dans le secteur :

L’opticien-lunetier

Auxiliaire de santé, il est chargé de fournir un équipement optique, de sa conception à sa vente. Le rôle de l’opticien-lunetier combine à la fois le technicien et le conseiller de vente. Il est indispensable d’avoir un diplôme de BTS opticien-lunetier pour pouvoir exercer.

Le technicien en optique de précision

Il est chargé de fabriquer des composants optiques tels que les lentilles, les miroirs et les prismes. Une fois assemblé, le technicien vérifie les caractéristiques dimensionnelles et optiques du sous-ensemble optique.

Le monteur-vendeur en optique-lunetterie

À partir des mesures prises par l’opticien, le monteur-vendeur assure le montage des paires de lunettes. Il s’occupe également du service après-vente et du suivi des clients. Par ailleurs, il est responsable des stocks et des produits à mettre en rayon.

L’ingénieur en optique industrielle

Il gère la fabrication des matériaux de base de l’optique. L’ingénieur en optique industrielle dirige aussi l’équipe de production tout en assurant la qualité par une amélioration constante. 

Le technicien supérieur en optique instrumentale

C’est un technicien bivalent, car il est à la fois doué dans le domaine de l’optique et dans celui des équipements. Sa mission principale est de concevoir et de réaliser des instruments optiques en collaboration avec d’autres professionnels du secteur.

Le technicien supérieur en système photonique

Tout ce qui touche aux systèmes intégrant les technologies optiques et photoniques concerne le technicien supérieur en systèmes photoniques. Il collabore à la conception, la réalisation et la maintenance des équipements optiques.

Comment accéder à une école d’optique ?

Pour pouvoir accéder aux écoles d’optique, il est obligatoire d’être titulaire du baccalauréat. L’admission se fait par sélection de dossiers et les baccalauréats S, STL et STI2D sont privilégiés. Cependant, toutes les séries sont acceptées pour une formation opticien. Il est également possible que les candidats passent des tests et des entretiens de motivation. 

Quant aux adultes, ils peuvent recourir au projet de transition professionnelle (PTP) afin de changer de métier et de se reconvertir dans le monde de l’optique. Le compte personnel de formation (CPF) leur est aussi accessible.

Une autre façon d’obtenir une certification professionnelle en optique est de suivre une formation VAE (Validation des Acquis de l’Expérience).

Le canapé scandinave : un design intemporel
Qu’est-ce qu’une secrétaire indépendante ?