Acheter un local commercial : les points à vérifier avant de signer

Locaux commerciaux

L’achat d’un fonds de commerce est une démarche importante pour lancer une activité commerciale. En constatant les dépenses que cette étape engendre, la sélection du local ne doit pas se faire à la légère. Ainsi, l’acquéreur a intérêt à vérifier quelques points avant de procéder à la signature finale de l’acte de vente. Sous l’accompagnement d’un expert dès le début de votre projet d’achat de local commercial, vous pouvez facilement réaliser une check-list des critères à prendre en compte lors de vos visites. La collaboration avec ce professionnel dans l’immobilier vous permet aussi d’éviter de mauvaises surprises et trouver le local qui convient parfaitement à votre projet.

S’assurer que le local commercial soit conforme aux réglementations

Pendant la visite des locaux professionnels à vendre, il vous est avant tout conseillé de vérifier que le bien en question respecte les réglementations en vigueur dans la zone de localisation. En principe, un local commercial est classé ERP Établissement Recevant du Public. Dans cette optique, il doit répondre à de nombreuses normes d’accessibilité, notamment pour les personnes à mobilité réduite et la sécurité de celles qui fréquentent régulièrement ou occasionnellement l’endroit.

Par la suite, une zone commerciale doit respecter plusieurs règles. Vous devez par exemple choisir un local comportant au moins deux issues qui donnent sur un espace libre et une voie en cas d’évacuation et disposant des ascenseurs ou monte-charges en bon état de marche. Le bâtiment doit être composé de matériaux respectant les normes en matière de résistance au feu.

En outre, avant de prendre la décision de conclure l’acte de vente d’une zone d’activité commerciale, n’oubliez surtout pas de vérifier qu’il n’est pas nécessaire de réaliser de gros travaux permettant de le rendre conforme aux réglementations en vigueur. En passant, si votre fonds d’investissement est assez serré, il vous est recommandé de faire preuve d’une grande vigilance et prudence lors de la visite. En cas de besoin, n’hésitez surtout pas à demander une seconde, voire une troisième visite avant de procéder à la signature du contrat d’achat locaux commerciaux.

D’une manière générale, les ERP sont divisés en plusieurs types et catégories, selon votre type d’activité et en fonction la taille de la zone d’activité commerciale. Ensuite, les normes en vigueur vont différer selon le classement du bâtiment. Elles ne sont pas les mêmes pour une épicerie ou pour un restaurant. Sur ce, pour acheter de local commercial, veuillez demander l’accompagnement d’une agence spécialisée dans l’immobilier d’entreprise. Cette dernière peut en effet vous aider à vérifier si le local est conforme aux réglementations.

Sélectionner le quartier et l’emplacement

Avant même de visiter les locaux commerciaux que vous avez déjà sélectionnés à l’avance avec l’aide d’une agence spécialisée, il convient de vérifier si ceux-ci se trouvent exactement à un emplacement stratégique pour votre activité dans la ville. En fonction de votre projet, tous les quartiers et les emplacements ne sont pas à examiner de la même manière. Si vous avez décidé par exemple de vous lancer dans la création d’un restaurant plus ou moins haut de gamme, l’idéal est de privilégier un local commercial dans un quartier d’affaires, pour faire profiter aux employés des entreprises de vos menus.

Si vous prévoyez d’investir dans le commerce de proximité comme un fast-food ou une épicerie fine, alors il convient de trouver un local commercial dans les quartiers hybrides, à la fois commerciaux et résidentiels. Par ailleurs, si vous travaillez dans le domaine de l’artisanat, il vous suffit de vous établir dans une ville touristique se trouvant à proximité de votre quartier.

Dans le cas où vous ne savez pas quel type d’emplacement et de quartier choisir pour le lancement de votre activité commerciale, vous pouvez solliciter le service d’une agence spécialisée pour vous accompagner dans la recherche et dans la visite. En effet, cette structure peut vous trouver rapidement un endroit convenable à votre projet. Vous n’avez qu’à informer l’agence sur le type d’activité à lancer et le classement du bâtiment à trouver. Ensuite, l’agence vous propose plusieurs locaux commerciaux et vous demande d’organiser des programmes de visite.

Evaluer l’état général du bâtiment commercial

Comme pour tous les biens immobiliers, qu’ils soient professionnels, commerciaux ou résidentiels, l’un de vos réflexes est sans doute de vérifier l’état général du bâtiment que vous visitez avec un expert immobilier. Observez-le soigneusement durant la visite et notez si vous constatez la présence des dommages nécessitant d’éventuelles rénovations, de mise aux normes sanitaires ou électriques et de mise au propre. Si vous achetez un local commercial avec des équipements préinstaller ou du fonds de commerce, prenez le temps de bien vérifier leur fonctionnement.

Par ailleurs, pensez à tester tous les éléments de sécurité dans le local commercial, comme les alarmes, le rideau de fer, l’épaisseur et l’état des vitrines, les serrures, etc. Enfin, si vous travaillez dans l’univers de l’artisanat, prenez en compte le niveau d’insonorisation dans le local. Une bonne isolation phonique vous permet en effet d’exercer votre métier sans avoir des problèmes avec vos entourages.

Si vous souhaitez acheter un local commercial en même temps que le fonds de commerce, il convient alors de faire une vérification détaillée sur tous les produits et les éléments qui le composent. Effectivement, l’agence spécialisée dans l’achat de local commercial que vous avez sollicité peut vous accompagner dans cette étape de vérification de l’état général du bâtiment.

Examiner le prix du local commercial par rapport à son emplacement

Quels que soient le type et le classement du bâtiment que vous recherchez, le prix de vente de locaux commerciaux ne dépend pas uniquement de sa taille, et ce bien que celle-ci figure parmi les principaux critères. En général, le prix est fixé en prenant en compte trois critères principaux. Le premier critère se base sur la situation géographique. Dans cette optique, plus le local est placé dans une ville réputée ou stratégique dans lequel il existe de nombreuse entreprise, plus il est cher.

Le deuxième critère à prendre en compte pour estimer le prix d’un local commercial est la composition du lot. De ce fait, vérifiez si le local commercial est vendu avec une remise, une cave, un stock supplémentaire, un parking ou des équipements professionnels. Enfin, le troisième facteur qui affecte directement le prix est l’état du local commercial. Si le bien immobilier destiné à une activité commerciale est neuf, il est environ 10 % à 30 % plus cher qu’un bâtiment ancien.

De ce fait, il convient mieux de comparer les prix selon le quartier et la composition du lot, plutôt que sur la surface du local. Si vous avez du mal à comparer les locaux ou bureaux selon ces trois critères d’achat locaux commerciaux, vous pouvez demander l’accompagnement d’un agent immobilier spécialisé en ligne. Ce dernier peut en effet faire la comparaison des prix à votre place directement sur son site internet et faire la négociation du prix en votre faveur.

Vérifier l’acte de vente

Si vous avez pour projet d’acheter un local commercial et non de le louer, alors il convient d’être attentif à tous les dossiers indispensables présents à la finalisation de l’achat. Toutes ces vérifications doivent se faire avant la signature. Si vous n’avez pas de connaissance approfondie dans le domaine juridique de l’immobilier, vous vous exposez à la réception d’un faux acte de vente. Dans cette optique, vous perdez votre argent tout en n’étant pas propriétaire du bien. Si des contrats ne vous conviennent pas, vous pouvez donc négocier les prix avec le propriétaire ou renoncer à l’offre.

Pour vérifier l’acte de vente, il vous est conseillé d’examiner si le montant indiquer sur l’acte de vente est le même que celui annoncé dans les annonces immobilières. Cette vérification se fait pendant la prise de contact ou lors de la visite du local commercial. Si vous prévoyez également d’acheter le fonds de commerce du propriétaire, veuillez prendre le temps de vérifier si les équipements et les matériels qui le composent sont bien mentionnés dans l’acte de vente et de façon exhaustive.

À part cela, il convient de vérifier attentivement les frais qui sont à votre charge après la signature de l’acte de vente. Dans ce document officiel, il est possible que les locaux commerciaux a vendre vous obligent à payer certains impôts et taxes qui peuvent vous coûter une fortune. En cas de frais d’entretien et de travaux de rénovation, il est plus avantageux de négocier le prix initial proposer par le propriétaire. Pour conclure un acte de vente dans le domaine de l’immobilier d’entreprise, il est fortement recommandé de demander l’assistance d’un expert. Ce dernier peut vérifier tous les contenus de ce document à votre place.

En cas d’incohérence dans les textes mentionnés dans l’acte de vente, l’agent immobilier vous demande rapidement de vous rétracter. Dans ce cas, il vous est recommandé de visiter d’autre local. Si vous n’avez pas le temps de faire la visite, vous pouvez aussi le confier à votre agent. Il vous contacte rapidement chaque fois qu’il trouve un local correspondant exactement à vos besoins. Enfin, sur son site internet, il peut vous proposer d’une visite virtuelle de chaque local. Cela vous permet alors d’économiser votre temps et votre budget. 

Chercher des biens immobiliers en location en France
Comprendre les raisons légitimes de révocation de syndic